bottin des artistes

·

Jayanta Guha

Discipline

Photographie, poésie, musique

Nom de l'artiste

Jayanta Guha

Pays

Inde

Langues

Né en Inde, Jayanta Guha habite au Québec depuis 1968.

(Montréal 1968-1970 // Saguenay 1971- …)

 

Sa profession de géologue a aidé Jayanta Guha à apprécier les liens intimes entre la terre, l’eau, la lumière et la vie, ce qui lui a permis de s’exprimer à travers la photographie.

 

Photographie

Comme photographe, il a participé à plusieurs diapo-conférences et à des expositions en lieux canadiens et internationaux

 

Rahul Varma, dramaturge reconnu de Montréal et fondateur de la compagnie de théâtre Teesri Duniya avait écrit en parlant de ses expositions : « En tant qu’artiste, la comparaison d’images constitue une partie importante  de son exposition là où les environnements humains et physiques se juxtaposent.  Prenons pour exemple son exposition intitulé “Rugissement de la mer et silence d’une rivière: Des vagues de la Baie du Bengale aux marées de la rivière Saguenay”.  Les oeuvres représentant l’eau et son environnement situées sur deux continents différents constituent l’âme de cette exposition.  La diversité géographique ne présente pas le seul facteur important mais montre aussi l’activité humaine et la lumière naturelle qui sont les éléments clés de cet essai-photo.  Son oeuvre est une rencontre entre l’animé et l’inanimé.  L’exemple en est “Pierre, témoins silencieux de la diversité culturelle en Inde”.  L’exploration photographique est en réalité une quête personnelle de ponts construits en dépit de l’histoire ancienne des invasions et conflits et de l’agitation actuelle/contemporaine.  Pour compléter cette exploration, il établit un rapprochement entre les photographies et les titres qui proviennent de ses propres poèmes  et des écrits des autres, transposant l’imagination et les rêves en photographies soulignant la communion de l’idée et l’image. »

 

Souvi Mazumder  dans la revue des arts (The Telegraph, Inde, le 3 novembre 2003) dans sa critique de l’exposition « Rugissement de la mer et silence d'une rivière » a écrit : « Le titre des essais photographiques de Jayanta Guha à l’Alternative Art Gallery semble justifié puisque ses 42 clichés sont tous pris soit sur une plage, soit sur les rives d'une rivière.  Mais ces clichés sont essentiellement un voyage photographique du lever au coucher du soleil en utilisant l'eau et la lumière comme métaphores.  Jayanta a utilisé la ligne appropriée de Gitanjali pour les titre des photographies. Cela a considérablement renforcé la poésie et la mission humanitaire de Jayanta. Un portrait turneresque de nuages se prélassant dans la gloire du soleil du matin (judicieusement intitulé "Les nuages s'amoncèlent sur les nuages et s'assombrissent") capte l'imagination pour son exquis effet de clair-obscur. La magie que procurent le reflet et la réfraction de la lueur du crépuscule produisant une vaste gamme de nuances dorées est également impressionnante. »

Yvon Paré, Le Quotidien, 6 novembre 2004

Guha est particulièrement sensible à la lumière, à la vibration d’un milieu. On a l’impression brusquement que ce qui importe, c’est de regarder.  Guha provoque la méditation, la plongée dans un monde où le temps se referme.  Jayanta Guha se fait musicien de l’image.

Éléonore Côté, Voir, Saguenay-Alma, 14 juillet 2005

Prises sans filtre, sans aucune retouche, en utilisant uniquement la luminosité naturelle, ces photos sont en elles-mêmes de purs poèmes.  

Violaine Pronovost, La Pige, 2 mars 2003

Bien avant d’être un scientifique ou un artiste, Jayanta Guha est un humain parmi tant d’autres.  Le message qu’il désire livrer est simple : il existe un dénominateur commun pour tout le monde.  À travers son œil multidisciplinaire, c’est un regard humaniste qu’il porte sur le monde.

 

Christiane Laforge, Gala de l’Ordre du Bleuet, 11 juin 2016

Il y a eu les contes des mille et une nuits où chaque personnage était le miroir de l’autre. Il y a parmi nous les récits des mille et une vies de Jayanta Guha. L’homme par qui les musiques s’épousent, les photographies témoignent et les mots réconcilient tout.

 

À paraître : livre « Ombre et Lumière » poèmes et photographies.

Édition Kréa2, 2021

 

Publication du livre «Stones : Silent Witness to Cultural Diversity of India» Photos et texte de Jayanta Guha et Ganpat Roonwal.

Kaveri Books, New-Delhi, Inde, 2014

 

Publication du livre « Visages de Chine : une fenêtre sur la Chine contemporaine ». Cet ouvrage d’art regroupe plus d’une quarantaine de photographies en couleurs, accompagnées de textes, en français et en anglais, sur diverses scènes de vie de la société chinoise.

Protée Éditeur, 1998

Publication de six photographies dans le livre de poésie «Petites Éternités» de Carol Lebel de la série « Mots et images ».

Le Loup de Gouttière, 1997

Poésie

Quelques poèmes (en français, anglais et bengali) ont paru dans diverses publications tel que: La Presse, Journal de Montréal, Vancouver Sun, “Amra”, Alternative Theatre Magazine, la première page d'un livre scientifique édité par “The Mineralogical Society of America” ainsi que des poèmes traduits en chinois et publiés en Chine.

 

Un des poèmes a été mis en chorégraphie par la réputée professeure de danse et danseuse indienne, Amrita Choudhury de Montréal et présenté à Montréal et quelques festivals en Ontario.

 

Deux de ses poèmes ont été transformés en chanson. ‘A song for everyone’ – dans l’album Folk Fusion, de Surojit et Mosaïque 2015, ainsi que ‘Post Covid-19 / Après Covid-19’ (vidéo sur YouTube 2020, ‘To build a better world / Bâtir un monde meilleur’

 

Musique

Comme percussionniste, Jayanta Guha a co-fondé le groupe musical Mosaïque en 1993. L’objectif du groupe est de bâtir des ponts d’espoir et d’amitié entre les peuples à travers la musique. Grâce à ce groupe, plusieurs jeunes musiciens ont eu la chance de participer à des projets créatifs dans le domaine de la musique. Plusieurs concerts ont étés présentés au Saguenay – Lac-Saint-Jean, à Bromont, Montréal et à Kolkata en Inde.

 

Collaboration avec un de plus grands auteurs, compositeurs et chanteurs des chansons Bengali, Surojit Chatterjee, depuis 2006 :

The making of Folk-Fusion

A Bouquet of Bengali Songs

Dans les médias

L’art comme une mosaïque, Télé-Québec, Saguenay-Lac-St-Jean, 2020

Ambica Sharma & Jayanta Guha, A conversation, Radio Humsafar, 2020

Contribution exceptionnelle à la vie artistique, Cérémonie d’intronisation comme membre de l’Ordre du Bleuet, Saguenay, 2016

Jayanta Guha : un bâtisseur de Calcutta à Saguenay, Radio-Canada. 2015

L'art des différences, On est tous des artistes, ARTV, 2008

Un documentaire de 45 minutes sur son exposition et ses travaux comme photographe, Man and Society, Guizhou TV, 1999 (lien à venir)

 


Consultez le portfolio de l'artiste

No items found.

En vidéo

Médias sociaux de l'artiste